J’ai testé 11 astuces rangement et organisation d’Internet…


Sur internet on trouve énormément d’astuces plus ou moins ingénieuses pour ranger et organiser sa maison. Si certaines sont de bonnes idées, beaucoup sont totalement inutiles.

Je pourrais vous en montrer des tonnes, mais droit à l’image oblige, je ne peux que mettre mes propres photos. Usant de toute la bonne foi possible j’en ai donc testé quelques unes !

 

LES ASTUCES VALIDÉES :

 

smiley Garder un petit pot de peinture pour les retouches

Qui n’a pas un stock de pots de peintures (entamés ou non) dans sa cave ? Garder juste un peu de peinture dans un petit pot est une bonne idée pour gagner de la place et éviter de stocker pendant des années un gros pot quasiment vide. Second intérêt : la peinture se conserve mieux car il y a moins d’air dans le pot.

peinture-reste

 

L’option « tout jeter » est aussi défendable mais garder un peu de peinture évite de se tromper de couleur quand on veut faire des retouches.

 

smiley Utiliser une demi étagère pour doubler les niveaux

Dans les petits espaces, généralement dans la cuisine ou la salle de bain, on ne peut pas toujours ajouter une étagère supplémentaire. Si vous avez un placard assez haut mais que les objets à y ranger sont plutôt petits, vous perdriez beaucoup de place sans ces demi-étagères.

demi-etagere

Donc clairement, à moins que les dimensions de vos placards soient vraiment atypiques, la demi-étagère ne peut qu’être une bonne idée.

 

 

smiley Ranger ses DVD dans une boîte pour un rendu plus épuré

Si vous aimez l’ambiance minimaliste, cette astuce vous plaira.

Les DVD ont l’avantage de tous faire la même hauteur donc  c’est vrai que même alignés ça fait rangé. J’ai quand même bien aimé cette astuce si on n’aime pas les avoir tout le temps sous le nez quand on n’a pas de meuble fermé pour les ranger.

rangement-dvd

 

 

smiley Utiliser un porte-revues pour ranger … plein de trucs

Le porte-revues permet de ranger à la verticale pas mal de choses. J’ai souvent vu l’astuce d’y ranger le papier aluminium, le papier cuisson, les sachets de congélation,… Ces rouleaux sont souvent rangés dans un tiroir de la cuisine, au milieu de tous les petits ustensiles et couverts. Le porte-revue permet de les ranger dans un placard sans pour autant prendre trop d’espace, et libère ainsi de la place dans les tiroirs.

porte-revue

 

En variante, on peut aussi utiliser les porte-revues pour y ranger les tongs et sandales, les lisseurs et sèche-cheveux dans la salle de bain,…

porte-revue-tongs

 

 

LES ASTUCES NON VALIDÉES :

 

sad L’élastique pour que la porte ne se verrouille pas toute seule :

Je ne vois pas vraiment l’intérêt de cette astuce mais j’ai tout de même tenté. Déjà pour que ça marche, il faut vraiment que la porte soit du bon profil, que l’élastique soit pile de la bonne taille et suffisamment résistant (donc pas comme celui que j’ai utilisé).

bloque-porte-elastique

En plus, l’astuce est faite pour les fois où vous avez les bras chargés. Dans ce cas, ce serait bien plus simple de bloquer la porte en faisant sortir le verrou, comme si vous la fermiez à clé (mais en la laissant ouverte), plutôt que d’aller farfouiller dans le tiroir à bazar pour trouver un élastique que vous allez ensuite galérer à enfiler sur la poignée.

 

bloquer-porte

 

 

sad Le range chaussures en plastique pour ranger pleins de trucs

Celle-ci est une astuce classique sur le net, avec des variantes en y rangeant du maquillage, des sous-vêtements, des paquets de gâteaux,…

Si l’idée gain de place est louable, c’est quand même tout sauf esthétique, ça fait fouillis et attrape-poussière en même temps.

rangement-chaussures

Si vraiment vous avez besoin d’utiliser la place au mur ou derrière une porte, mieux vaut y fixer des patères, et ranger les petits objets dans des contenants plus appropriés.

 

 

sad Suspendre une échelle au plafond pour faire sécher son linge :

Pour celle-ci, je ne pourrais pas vous faire de photo, ce qui n’est de toute façon pas indispensable pour comprendre où est le problème. A moins d’avoir une seconde échelle pour aller suspendre son linge, difficile de l’étendre. Peut-être faut-il le jeter en l’air puis sauter pour le récupérer une fois sec ?

 

 

sad Ranger ses bracelets sur une bouteille :

A la limite, ça pourrait être esthétique mais certainement pas pratique. C’est impossible d’atteindre les bracelets du bas sans tout défaire à chaque fois. J’ai quand même testé, mais vraiment je n’en vois pas l’intérêt.

bouteille bracelets

 

 

 

LES ASTUCES MITIGÉES :

 

indecision Mettre tous ses cintres à l’envers pour voir ce qu’on met réellement

L’astuce ici est de tourner tous les cintres comme sur cette photo, puis de les remettre dans le sens habituel quand on a porté le vêtement qui se trouve dessus. Au bout de quelques mois on voit quels sont les vêtements qui n’ont pas été portés.

cintres-envers

Pourquoi je suis mitigée ?

Je n’ai jamais testé car je ne suspends pas beaucoup d’affaires, donc je ne peux pas vraiment juger. Je suis surtout sceptique sur le fait qu’il faut penser pendant plusieurs mois à changer le sens des cintres. Quand on prend un vêtement on ne décroche pas forcément le cintre, on peut facilement oublier de le retourner.

 

 

indecision Ranger les parures de lit dans une taie d’oreiller

Ce n’est pas forcément une mauvaise idée mais elle ne convient pas à tout le monde. C’est pratique si on veut absolument tout coordonner systématiquement, ou si les draps de toute la famille sont rangés au même endroit. En revanche, si plusieurs draps vont avec une seule housse ou si par exemple vous changez plus fréquemment les taies d’oreillers que le reste, ça ne fonctionne plus.

Quand j’organise le linge de lit chez les clients on range en général par type : draps-housses, draps, housses de couette, taies d’oreiller.  J’ai quand même testé pour voir le résultat. Promis, j’ai fait de mon mieux mais le résultat fait bof-bof. Et comme je n’ai que deux sets de draps et je n’avais pas envie de défaire tout le lit juste pour la photo, ça rend encore moins bien.

ranger-draps

 

Je ne sais pas comment ils ont fait chez comment-economiser.fr pour que ça soit aussi bien plié :

https://www.comment-economiser.fr/ranger-parure-lit.html

 

 

 

indecision Tout étiqueter

chat

Etiqueter c’est super, d’ailleurs je ne me passe jamais de mon étiqueteuse quand je fais du rangement. Mais quand même pas pour tout ! Etiquetez surtout les boîtes. Pour ce qui est directement visuel, ça peut parfois avoir un intérêt mais c’est rare.

 

……

 

J’aurais bien voulu attribuer toutes ces astuces à leur auteur mais comme elles ont toutes été relayées par plusieurs sites, impossible d’en retrouver l’origine

Peut-être qu’il y a des astuces pour lesquelles vous n’êtes pas d’accord avec moi. N’hésitez pas à donner votre avis !

 

 

 

 

Astuces rangement et organisation

Suivez TOUT EN ORDRE sur Facebook

D'autres articles pourraient vous intéresser :

Tout en ordre

02/01/2021

Prendre de bonnes habitudes...

habitudes

Combien de fois m’a-t-on dit : « quand je range ça tient quelques jours et c’est à nouveau le bazar ». Ca vous parle ?

Cette situation arrive généralement quand on ne fait que déplacer les objets, sans leur définir une place logique. On a l’impression de ranger mais le désordre est toujours là, il est juste à un autre endroit.

En revanche, si vous avez déjà bien désencombré et organisé votre intérieur de manière logique, le problème réside ailleurs : il faut réussir à maintenir l’ordre établi.

Même avec le meilleur système de rangement/classement, quelques efforts sont encore nécessaires pour remettre régulièrement chaque chose à sa place.

 

Comment être certain que tout est rangé de manière logique ?

Vaste question. On peut déjà retenir 3 principes de base :

  • Faire des catégories
  • Chercher la proximité
  • Tenir compte de la fréquence d’utilisation

 

 

Ces principes sont détaillés dans cet article :
Les 3 règles absolues d’un bon rangement

rangement

 

L'idée est toujours de définir une place logique et facile pour chaque type d’objet. Cette première étape est essentielle pour qu’un logement reste vraiment rangé.
 

Chaque chose à sa place… en permanence !

Il faut ensuite appliquer ce principe dès qu’un nouvel objet entre dans la maison. Je parle d’objet mais ça concerne bien TOUT ce qui entre, notamment les papiers, les objets prêtés, les dessins rapportés de l’école,… bret, TOUT. Car si une place n’est pas attribuée, l’objet en question va se retrouver sur la première surface libre.

Ne cherchez pas compliqué pour autant : pour être sur de toujours remettre les choses à leur place, il faut leur trouver l’endroit le plus simple possible.

Si par exemple vous cherchez souvent vos clés, trouvez l’endroit le plus facile où les poser . Personnellement je les range toujours dans la même poche de mon sac car je l’ai forcément avec moi au moment ou je rentre (et je ne change jamais de sac).

Essayez pendant quelques jours de vous y tenir pour créer une habitude.

ranger-cles

 

Dans l’idéal on définit une place pour chaque chose immédiatement mais on sait bien qu’au moment où on rentre, on n’a pas toujours le temps, ni l’envie de le faire. Et on se dit qu’on verra ça plus tard…

 

Le pire ennemi du rangement : la procrastination

Si chaque catégorie d’objets est définie, tout devrait trouver sa place naturellement, sans avoir à y réfléchir.

Si malgré ça vous n’arrivez pas à vous motiver à remettre des choses à leur place, il y a 2 actions à faire :    

  • Est-ce que c’est trop contraignant ? (chercher un escabeau, sortir une boite du fond du placard, …) Oui, oui on est tous un peu flemmards par nature et s’il y a trop de gestes à faire, on a vite envie d’aller au plus simple.

On peut donc remettre en question ce qui est déjà fait, se focaliser sur son objectif et réfléchir de manière globale pour trouver comment encore simplifier. Il faut parfois perdre un peu de temps pour en gagner plus tard.

 

avant-apres

 

  • Si le problème ne vient pas de là, ou qu’il n’est pas possible de simplifier plus, la seule solution est de transformer son geste en habitude, tellement ancrée qu’on le fait sans réfléchir (un peu comme on se brosse les dents avant d’aller se coucher).

 

Se créer des habitudes

Pour créer une habitude, il faut fournir un certain effort quelques jours. Tenez bon, soyez patient  et surtout n’abandonnez pas ! Récompensez également vos réussites, ça motive à continuer.

Mais en ce qui concerne le rangement, la joie d’avoir tout remis à sa place (et donc de ne plus avoir à le faire plus tard) suffit bien souvent. Quel bonheur de s’être débarrassé de cette corvée, aussi petite soit-elle.

Vous voulez quelques bonnes habitudes concrètes à prendre ? Voici 5 exemples publiés par le magazine Elle.

L’idée générale est bien de faire des petites tâches tout de suite, surtout quand elles sont rapides à faire. C’est tout bête mais ce sont bien ces petits gestes qui vont vous aider.

Concernant la durée nécessaire pour ancrer une habitude, on évoque souvent un délai de 21 jours. Cette durée dépendrait en réalité du caractère de chacun et de l’habitude à prendre. Ce délai peut donc être plus long, mais pour une habitude demandant peu d’efforts (comme ranger tout de suite les choses à leur place), 21 jours semblent raisonnables.

 

Se souvenir de ses habitudes le temps que ça rentre

Vous avez enfin réussi à ranger/débarrasser tout ce qui trainait sur la table !

Maintenant il faut résister pour ne pas l'envahir à nouveau... Car même avec un intérieur bien rangé, il faut toujours un minimum d'entretien pour que ça reste bien organisé.

 

Comme dans tout apprentissage, au début on y pense tout le temps puis à force, ça devient tellement ancré qu'on range sans même y penser.

 

Astuce très moche mais efficace : mettre une petite pancarte indiquant " Ne rien poser ici ".

Pas en permanence, je vous rassure ! Juste le temps de perdre cette habitude de tout poser au premier endroit venu (on a tous cette tendance naturelle mais promis, ça se soigne !)

 

ne-rien-poser

En résumé, si un rangement ne tient pas dans le temps, il faut revoir son organisation : est-ce un problème de conception ou de procrastination ?

Avez-vous déjà constaté l’un ou l’autre de ces problèmes chez vous ?

Quelques détails font parfois toute la différence et ça vaut vraiment le coup d’y réfléchir.

 

Afficher plus
Tout en ordre

29/10/2018

Je rangerai plus tard... Comment éviter de procrastiner ?

procrastination

Vous devez souvent lutter pour ne pas tout repousser au lendemain ?

Il faut dire que c’est tellement tentant de tout simplement se dire « je le ferai plus tard » :

Je plierai ce tee-shirt correctement, pour l’instant je le mets en boule direct devant les autres vêtements (c’est déjà bien de le poser là où il se range)

Je classerai cette photo sauvegardée plus tard, pour l’instant je l’enregistre sur le bureau

Je jetterai plus tard ce papier qui traine, il ne me gène pas trop pour l’instant

Bref... Tout ça pour vous dire que OUI, vous êtes parfaitement normal(e) si vous aussi vous n’avez pas toujours envie de faire les choses tout de suite mais de les remettre à plus tard. On appelle cela de la procrastination.

La procrastination n’est pas forcément un défaut si elle n’engendre pas de conséquences négatives mais peut vraiment user au quotidien, car tant qu’on repousse les choses au lendemain on continue à y penser.

 

repousser-plus-tard

 

Pourquoi on procrastine ?

Déjà, non ce n’est pas forcément de la fainéantise. On peut se sentir vraiment bloqué et anxieux à l’idée de faire quelque chose.

Ou bien l’effort à faire demande de la concentration alors qu’on a naturellement tendance à chercher la récompense immédiate, le chemin le plus facile, là tout de suite. D’autant plus si la tâche à faire n’est pas si importante et donc qu’elle peut attendre.

Le proverbe « ne remets pas au lendemain ce que tu peux faire le jour même» a-t-il un sens si on ne voit pas l’intérêt de la tâche en question ?

Là le problème vient surtout du fait qu’en repoussant une tâche, on continue d’y penser et au final on aura perdu du temps. Tandis qu’une petite tâche immédiatement réalisée peut être tout de suite oubliée et on peut passer à autre chose.

 

Mathias Pessiglione, chef d’équipe à l’institut du Cerveau, explique également que chez les personnes ayant tendance à procrastiner, les valeurs de récompense et d’effort ne se mesurent pas de la même manière :

La valeur d’une récompense diminue avec le temps (encore plus chez les enfants). Nous préférons naturellement obtenir une récompense le plus vite possible.

De la même manière, les efforts à fournir pour obtenir une récompense coutent plus immédiatement que s’ils sont remis à plus tard.

Lorsqu’on a une grande tendance à procrastiner, on considère que la valeur de l’effort à fournir baisse plus vite avec le temps que celle de la récompense.

Mathias Pessiglione prend pour exemple le rangement d’une chambre : un procrastineur va considérer que s’il range sa chambre demain au lieu d’aujourd’hui, sa satisfaction (la récompense) sera globalement la même. Par contre, il considérera que l’effort à fournir pour le faire est moins pénible s’il le remet au lendemain.

 

 

La procrastination a donc plein de causes possibles que j’ai à peine survolées ici. Personne ne peut donc prétendre avoir LA solution pour ne plus procrastiner.

 

Il y a tout de même quelques solutions à essayer pour réduire sa procrastination :
 

- Limiter au maximum le nombre de gestes à faire pour ranger les objets que vous utilisez le plus souvent : devoir faire un trop grand nombre de gestes pour ranger un objet sera à coup sûr rebutant pour le ranger. Autant se faciliter la tâche au maximum.

- Regrouper les objets que vous utilisez au même moment pour la même tâche : le rouleau de sacs poubelle à proximité de la poubelle par exemple : là encore il s’agit d’un conseil tout simple mais tellement efficace. L’humain étant par nature assez paresseux (si si !), autant réduire les bonnes excuses qu’on pourrait trouver pour ne pas faire les corvées indispensables.

 

- Opter pour les factures électroniques pour ne plus avoir à classer ses documents papier : Je sais que tout le monde n’adhère pas à cette idée, ce que je peux comprendre. Personnellement je passe au numérique dès que je peux et je ne reçois quasiment plus aucune facture papier. Du coup, tous mes documents importants tiennent dans un seul classeur ! J’ai donc résolu le problème paperasse en l’éliminant tout simplement. Attention, pour que ce conseil fonctionne bien, il vaut mieux coupler facture électronique et prélèvement automatique, au risque d’oublier de payer à temps.

 

Je pourrais continuer cette liste longtemps et même développer chaque point séparément. On peut faire beaucoup en amont pour réduire au maximum les tâches à faire. C’est d’ailleurs ce que j’ai développé dans cet article :

COMMENT REDUIRE SA CHARGE MENTALE

procrastination

 

Mais arrive toujours un moment où la tâche est inévitable, où il faut tout de même faire quelques gestes (minimes mais quand même).

Je pense notamment à toutes ces petites tâches du quotidien qui ne prennent pas beaucoup de temps, mais qu’il est tellement tentant de repousser.

 

Dans ce cas, la première chose que je peux vous conseiller est … la MOTIVATION !
 

Pensez bien que reporter une tâche vous fait forcément perdre du temps :  

  • vous y pensez une première fois,
  • puis une seconde,
  • il faut parfois se souvenir de ce que c’est, de ce qu’il fallait en faire (ok, j’ai posé ce papier ici mais pourquoi déjà ?),
  • au final il faut tout de même faire la tâche en question.

Vous perdrez toujours moins de temps à faire quelque chose tout de suite, CQFD ;)

 

Pour se motiver, il faut déjà que la tâche à faire soit bien claire pour vous. Savez-vous exactement ce que vous avez à faire ? Avez-vous tout ce dont vous pourriez avoir besoin ?

Vous pouvez ensuite voir s’il est possible de décomposer cette tâche en plus petites actions. En décortiquant au maximum les étapes, c’est moins rébarbatif. Si vous en faite au moins une vous aurez déjà un peu avancé.

Vous pouvez par exemple vous donner un objectif de durée : vous commencez la première tâche pendant 5 minutes.  Au bout de ces 5 minutes, peut-être que vous n’avez vraiment plus envie de continuer.

Mais comme le plus difficile est de commencer, une fois lancé, vous vous sentirez sans doute plus motivé et il se peut que vous arriverez à faire bien plus que les 5 minutes initiales.

Quoi qu’il en soit vous serez toujours gagnant car vous aurez au moins un peu avancé.

 

motivation

Allez, j’espère avoir  réussi à vous insuffler un peu de motivation ! Sinon, vous pouvez encore procrastiner un peu lisant cet article sur la motivation.

 

 

 

 

Astuces rangement et organisation

Suivez TOUT EN ORDRE sur Facebook

 

 

 

Afficher plus
Tout en ordre

21/08/2018

Comment réduire sa charge mentale ?

charge-mentale

J’aurais pu illustrer cet article avec une photo typique des banques d’images montrant une femme proche du burn-out mais celle-ci est tout de même plus mignonne non ?

 

La charge mentale, ça vous parle ? Bien qu’il ne soit pas nouveau, le terme de charge mentale a été popularisé par la dessinatrice Emma l’an dernier. Comme à beaucoup de personnes  cette notion de charge mentale m’a tout de suite parlé.

Cela ne veut pas dire que je le vis mal mais ça me parle : le fait de devoir penser à apporter quelque chose chez les amis chez qui nous allons samedi soir (quoi acheter, quand ?), de devoir penser à trouver de nouveaux vêtements pour ma fille qui grandit à toute vitesse, …

Toutes ces questions du quotidien sont fatigantes, la peur d’oublier quelque chose est toujours là car si l’on n’y pense pas, qui va le faire ?

 

Lorsqu’on vit en couple ou à plusieurs, la solution la plus facile semblerait de partager ces « choses à penser », chacun son domaine par exemple. Mais ce n’est pas toujours possible. Heureusement, il y a d’autres moyens de réduire sa charge mentale :

 

On simplifie !

Pour commencer, je vous conseille de simplifier : Est-ce que toutes vos tâches à faire, vos « choses à ne pas oublier » valent vraiment le coup ?

Par simplifier, j’entends enlever TOUT ce qui n’est pas vraiment indispensable, se poser la question de l’utilité et de l’importance de ce qu’on fait et de ce à quoi on se sent obligé de penser. Ca peut être se désabonner aux magazines qu’on aimait avant mais qui ne nous intéressent plus tellement (le manque de temps pour les lire est souvent une fausse excuse), faire des repas moins sophistiqués en semaine, acheter un gâteau au lieu de le faire si on n’aime pas cuisiner,…

Ces exemples peuvent sembler superficiels mais c’est bien l’accumulation de toutes ces petites choses récurrentes qui nous encombre la tête.

Bien entendu, un bon désencombrement de son logement, ça aide aussi grandement à y voir plus clair et réagencer ses pensées.

 

desencombrer

 

On note

Des to-do-list à rallonge, c’est sûr, ça ne motive pas. Mais garder ce qui est à faire dans sa tête est bien pire. Si vous avez respecté la première étape qui consiste à simplifier au maximum, vos listes seront déjà bien plus courtes.

Concernant les évènements récurrents mais peu fréquents, tel que les vacances, faites une liste la plus complète possible des affaires à emporter. Ce sera toujours ça de moins à cogiter les jours qui précèdent le départ (et vous n’oublierez pas les maillots de bain, comme moi lorsque je n’avais pas encore fait de liste !). Il faudra ensuite conserver cette liste pour la prochaine fois et surtout la retrouver (à ranger dans la valise par exemple).

Pour les tâches plus fréquentes, rien ne vous empêche de créer une liste des courses comportant les produits qu’il vous faut absolument en permanence chez vous, une liste des affaires à emporter lorsque vous sortez avec votre bébé,…

Le fait de noter ce qui vous préoccupe ou que vous avez peur d’oublier va vraiment vous libérer la tête. Si vous avez tendance à cogiter lorsque vous allez dormir ou durant la nuit, vous pouvez noter toutes vos idées sur un papier que vous laissez en permanence à côté de votre lit.

 

faire-des-listes

 

On optimise

Les deux premiers points évoqués vont peut-être vous suffire si le volume de votre charge mentale n’était pas trop élevé de base. Dans certains cas (famille nombreuse, situation particulière ou période difficile),  il faudra peut-être un peu compléter votre système de baisse de charge mentale.

On arrive donc à la partie plus technique avec les classiques de l’organisation : routines, plannings, agenda,… Là, il s’agit vraiment d’automatiser au maximum les tâches pour ne plus avoir à y penser (ou presque).

Les routines sont des habitudes à prendre pour faire des actions de manière automatique. Ça peut être : ouvrir le courrier et trier ses papiers tous les jours en rentrant du travail pour ne pas accumuler, lancer une machine le matin avant de partir, la suspendre dès qu’on rentre le soir (hum hum hum), … Ce ne sont que des exemples à adapter à votre situation.

De ces routines découle un planning familial où vous pourrez noter les tâches que vous souhaitez faire de manière régulière. Attention à toujours prévoir de la marge : le but n’est pas de se faire un planning hyper serré qui ne tiendrait plus au moindre imprévu.

 

On ne procrastine pas !

J’en arrive au dernier point et non des moindres : la procrastination (le fait de repousser inlassablement des actions à plus tard, demain, un jour, …)

Lorsqu’on remet les choses à plus tard, on les garde en tête jusqu’à ce que ce soit fait. Donc plus vite on fait une tâche, plus vite on peut cesser d’y penser.

Le fait de reporter une tâche à faire puis y penser en permanence est bien plus fatiguant que de la faire tout de suite.

Comment faire ? Voici quelques pistes :

  • vous pouvez commencer par réfléchir à votre objectif pour vous motiver
  • accordez-vous une récompense lorsque votre travail sera fait
  • décomposez votre tâche en plein de petites actions pour la rendre plus « digeste »
  • le plus dur est de s’y mettre : entamez la première petite action, vous aurez déjà fait quelque chose ! Attention tout de même à ne pas s’arrêter en si bon chemin.

 

motivation

 

Vous l’aurez compris, ces solutions vous permettent d’être plus serein-e dans le cas où vous ne pourriez pas déléguer. Si toutefois vous pouvez confier des tâches à une autre personne, discutez au préalable des exigences à respecter. Si vous déléguez puis que vous vous sentez obligé d’être tout le temps derrière, vous ne réduirez pas votre charge mentale. D’où l’intérêt de simplifier au maximum.

 

 

 

Astuces rangement et organisation

Suivez TOUT EN ORDRE sur Facebook

 

 

 

Afficher plus